Ateliers Parents - Plus proche de l'enfant !

Textes 

"Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, 
se moquent de l'autorité et n'ont aucun respect pour l'âge. 
A notre époque, les enfants sont des tyrans."
                                                                        Socrate, IVè siècle 


Aletha SOLTER





Bienveillance- Lao Tseu

"Un mot prononcé avec bienveillance engendre la confiance.
Une pensée exprimée avec bienveillance engendre la profondeur.
Un bienfait accordé avec bienveillance engendre l'amour."

Écoute moi s'il te plaît - J. Salomé

Écoute moi s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Accorde-moi seulement quelques instants
Acceptes ce que je vis, ce que je sens
Sans réticence,sans jugement,
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler.
Ne me bombarde pas de conseils et d'idées
Ne te crois pas obligé de régler mes difficultés
Manquerais tu de confiance en mes capacités ...
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
N'essaie pas de me distraire ou de m'amuser,
Je croirais que tu ne comprends
l'importance de ce que je vis en moi
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Surtout ne me juge pas, ne me blâme pas,
Voudrais tu que ta moralité...
Me fasse crouler de culpabilité
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Ne te crois pas non plus  obligé d'approuver
Si j'ai besoin de me raconter, ...
c'est simplement pour être libéré.
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
N'interprète pas et n'essaie pas d'analyser,
Je me sentirais incompris et manipulé, 
Et je ne pourrais plus rien te communiquer
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Ne m'interromps par pour me questionner,
N'essaies pas de forcer mon domaine caché
Je sais jusqu'où je peux et veux aller
Écoute moi, s'il te plaît, j'ai besoin de parler
Respecte les silences qui me font cheminer
Garde toi bien de les briser
C'est par eux bien souvent que je suis éclairé
Alors que maintenant que tu m'as bien écouté, ...
je t'en prie tu peux parler,
Avec tendresse et disponibilité
A mon tour je t'écouterai.

En vidéo :


L'enseignement - Haim GINOTT

« Je suis un survivant des camps de concentration. Mes yeux ont vu ce qu’aucun homme ne devrait voir : des chambres à gaz construites par des ingénieurs instruits, des enfants empoisonnés par des médecins éduqués, des nourrissons tués par des infirmières qualifiées et entraînées, des femmes et des bébés exécutés et brûlés par des diplômés de collèges et d’universités. Je me méfie donc de l’enseignement.
Ma requête est la suivante : aidez nos élèves à devenir des êtres humains. Vos efforts ne doivent jamais produire des monstres éduqués, des psychopathes qualifiés, des Eichmann instruits. La lecture, l’écriture, l’arithmétique ne sont importants que si elles servent à rendre nos enfants plus humains. »

L’enfant et l’école - Albert EINSTEIN

Il a fallu nous bourrer le crâne de toutes ces choses, que nous les aimions ou pas.
Cette contrainte a eu pour effet de me dégoûter de toute question scientifique pendant toute l’année qui a suivi l’examen final…
C’est un véritable miracle que les méthodes modernes d’éducation n’aient pas complètement étouffé la précieuse curiosité de l’enfant.
Cette délicate fleur a besoin d’encouragement, certes, mais elle a aussi besoin de liberté, faute de quoi elle flétrira à coup sûr.
C’est une grave erreur de croire que l’on puisse transmettre l’amour de la connaissance et de la recherche par la contrainte et le sens du devoir.

Lâcher prise

Une mère rentre dans la chambre de sa fille qu'elle trouve vide. Sur le lit, une lettre.
Elle imagine le pire en ouvrant la lettre : "Ma maman chérie, je suis désolée de devoir te dire que j'ai quitté la maison pour aller vivre avec mon copain. Il est l'amour de ma vie. Tu devrais le voir, il est tellement mignon avec tous ses tattoos, son piercing et sa super moto. Mais ce n'est pas tout ma petite maman chérie. Je suis enfin enceinte et Abdoul dit que nous aurons une vie superbe dans sa caravane en plein milieu des bois. Il veut beaucoup d'enfants avec moi, c'est mon rêve aussi. Je me suis enfin rendue compte que la marijuana est bonne pour la santé et soulage les maux. Nous allons en cultiver et en donner à nos copains lorsqu'ils seront à court d'héroïne et de cocaïne pour qu'ils ne souffrent pas. Entre-temps, j'espère que la science trouvera un remède contre le sida pour qu'Abdoul aille mieux. Il le mérite vraiment tu sais. Ne te fais pas de soucis pour moi maman, j'ai déjà 13 ans, je peux faire attention à moi toute seule et le peu d'expérience qui me manque, Abdoul peut le compenser avec ses 44 ans. J'espère pouvoir te rendre visite très bientôt pour que tu puisses faire la connaissance de tes petits enfants. Mais d'abord je vais avec Abdoul chez ses parents en caravane pour que nous puissions nous marier. Comme ça ce sera plus facile pour lui pour son permis de séjour." Ta fille qui t'aime. 
PS : Je te raconte des idioties maman, je suis chez les voisins ! Je voulais juste te dire qu'il y a des choses bien pires dans la vie que le bulletin scolaire que tu trouveras sur ta table de nuit. Je t'aime..

Et voici la réponse du père

J'ai donné ta lettre à ta mère.
Elle a fait immédiatement un infarctus et nous avons dû l'hospitaliser.
Les médicaments la maintiennent en vie.
Lorsque j'ai expliqué à nos avocats ce qui s'était passé, ils m'ont recommandé de te répudier.
Aussi tu n'es plus notre fille et nous t'avons retirée de nos testaments.
Nous avons mis à la poubelle toutes tes affaires et utilisons ta chambre comme débarras.
Nous avons aussi changé la serrure de la porte, il te faudra trouver un logement, mais n'essaie pas d'utiliser notre carte de crédit car nous l'avons annulée, ainsi que fermé ton compte bancaire
(l'argent qu'il y avait dessus nous allons l'utiliser pour le traitement de ta mère)..
N'essaie pas de nous appeler pour demander de l'argent, nous avons de toute façon résilié ton contrat de téléphone mobile.
Les jouets que tu gardais, tes instruments de musique, ta collection de CD et de photos, nous les avons vendus au voisin (celui dont tu disais qu'il te regardait par la fenêtre quand tu t'habillais).
Ah! bien sûr il te faudra trouver du travail, puisque nous n'allons plus payer pour toi ni tes études ni tes cours de musique.
Si tu ne peux trouver ni logement ni travail, je te conseille d'aller voir Paulo. C'est quelqu'un que j'ai connu dans l'armée, je ne sais pas bien ce qu'il fait.... mais je lui ai envoyé une photo de toi et il m'a dit qu'une fille comme toi n'aurait aucun mal à vivre dans certains pays du Maghreb qu'il connait bien, et qu'il pourrait t'aider.

Enfin j'espère que tu seras très heureuse dans ta nouvelle vie.
L'homme que tu appelais Papa

PS : Ma chérie c'est une blague !
Je regarde la télé avec ta mère, qui se porte très bien.
Je voulais juste te montrer qu'il y a des choses plus graves que de passer les 8 prochaines semaines sans sortir, et sans regarder la télé pour le mauvais bulletin.

Modèles de contes de fées

Comment voulez-vous que nos enfants nous écoutent :
- Tarzan vit à moitié à poil...
- Cendrillon rentre à minuit...
- Pinocchio passe son temps à mentir...
- Aladin est le roi des voleurs...
- Batman conduit à 320km/h...
- La Belle au bois dormant est une grande flemmarde...
- Blanche Neige vit avec 7 mecs...
- Le petit Chaperon rouge n'écoute pas sa mère......
- Sans oublier Astérix qui se dope à la potion magique fournie par un dealer qui est le curé du village
- Et les trois petits cochons abandonnés par leur mère et livrés à eux-mêmes...


‎"La plupart des jeunes cherchent constamment l'approbation des autres parce qu'on leur a appris qu'il était extrêmement important d'être comme tout le monde et de s'intégrer coûte que coûte. Le processus de socialisation est devenu plus important qu'aider les jeunes à croire en eux. Les conséquences de cette recherche continuelle d'approbation se voient dans le nombre de personnes qui consultent des thérapeutes, qui consomment des tranquillisants, qui s'efforcent de s'intégrer à tout prix, et qui n'ont ni dignité ni confiance en elles. Les enfants peuvent apprendre à respecter l'opinion des autres sans pour autant être rongés par le besoin de recevoir leur approbation. 

Nous devons permettre aux enfants de grandir dans le respect de leur différence et de leur unicité. Robert Frost, ce merveilleux poète libre d'entraves, a dit: "Les meilleures choses, comme les meilleures gens, se révèlent dans leur différence; je suis contre l'homogénéisation de la société parce que je veux que la crème remonte à la surface." 

Si nous étions tous pareils, si tout le monde s'efforçait constamment de ressembler à tout le monde et de gagner l'approbation des autres, il n'y aurait plus de crème. Nous ne serions qu'une bouillie homogénéisée."

Wayne D. Dyer, Que désirez-vous vraiment pour vos enfants?


Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint